Site Web APPQ

Val-d'Or : l'Association des policières et policiers provinciaux du Québec soutient la mise sur pied d'une commission d'enquête fédérale

​Sainte-Julie, le 26 octobre 2015 - Le président de l'Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ), M. Pierre Veilleux, est arrivé à Val D'Or ce matin pour rencontrer les membres de l'Association et pour faire le point sur la crise qui sévit actuellement dans cette municipalité de l'Abitibi.

« Les allégations du reportage de l'émission Enquête diffusé jeudi dernier sont préoccupantes et il nous apparaît nécessaire de remettre les pendules à l'heure. Soyons clairs. À ce stade-ci, il ne s’agit que d’allégations, la présomption d'innocence est un principe fondamental dans une société de droit, c’est ce qu’il ne faut pas perdre de vue », a déclaré M. Veilleux.

« Cette crise soulève avant tout un problème de société auprès des communautés autochtones qui vivent de grandes difficultés à l'échelle du pays. Il serait dommage que les policiers concernés ne deviennent que des bouc-émissaires de problèmes qui surpassent largement leurs fonctions. Les enquêtes vont se poursuivre, respectons nos institutions chargées d'étudier et d'analyser le travail des policiers et concentrons-nous plutôt comme société à trouver des solutions viables pour des personnes vulnérables. À cet égard, nous sommes favorables à la tenue d'une commission pan canadienne chargée d’étudier cette problématique.

Cette position comporte un immense défi, plus grand, à l'évidence, que de clouer aux piloris des policiers. Il est grandement temps que les différents intervenants sur la place publique cessent d'alimenter la vindicte populaire à l'égard des policiers de la Sûreté du Québec », d'ajouter le président de l'APPQ.

Le président de l'APPQ estime qu'il est important que la direction de la Sûreté du Québec ainsi que le ministère de la Sécurité publique conviennent publiquement que les policiers de la Sûreté du Québec font par ailleurs un excellent travail dans un climat parfois tendu et difficile dans leurs relations avec la communauté autochtone.

L'Association des policières et policiers provinciaux du Québec compte 5 400 membres.

-30-

Renseignements : Laurent Arel, 514-823-8474 - laurent.arel@gmail.com

Source : Association des policières et policiers provinciaux du Québec

This is a test